« L’important est de ne jamais forcer et de laisser la détente s’installer d’elle-même. »

Le Training autogène de Schultz, est une méthode de relaxation proche de l’auto hypnose, que nous pouvons aussi  retrouver dans la Sophrologie.

« Relaxer l’esprit et le corps et apprendre à lâcher-prise. Une plongée à l’intérieur de nous-mêmes. »

Cette méthode de relaxation profonde comporte deux cycles.

(Publiée en 1932 par le neurologue et psychiatre Johannes Heinrich Schultz.)

Le cycle inférieur ( ou 1er cycle) est une phase de relaxation.

Il se pratique en position assise ou allongée, les yeux fermés, en concentrant son esprit sur les suggestions du relaxologue.

Le cycle supérieur ( ou 2ème cycle) est une méthode psychanalytique utilisant l’imagerie mentale.

La méthode du Training Autogène est reconnue et validée dans le milieu médical en Europe.

Les grands principes

Le premier cycle du Training autogène consiste à  se concentrer et de se focaliser sur des sensations au niveau corporel afin de se relaxer. Se détendre de manière passive sans faire appel à sa volonté active.

Le cycle supérieur est en réalité une psychothérapie, et doit être mené par un professionnel formé. C’est une technique très proche du rêve éveillé et accessible à des personnes ayant pratiqué le 1er cycle, et qui savent se déconnecter de manière immédiate simplement en se concentrant.

Petite histoire du training autogène

Johannes Heinrich Schultz psychiatre et neurologue publie sa méthode, le Training autogène en 1932, c’est une technique de relaxation proche de l’auto-hypnose qui s’inspire des travaux de Vogt et Brodman sur le sommeil et l’hypnose.

Cette technique prend aussi en compte l’autosuggestion comme dans la méthode d’Emile Coué. Le training autogène a pour but de provoquer une déconnexion pour permettre la relaxation du corps et aussi de l’esprit.

Les bienfaits du training autogène

  • Le Training autogène de Schultz est une des techniques les plus efficaces en cas d’anxiété.
  • Cette technique agit efficacement sur la fatigue
  • En cas de surmenage physique et intellectuel
  • En cas de tensions musculaires
  • De tensions psychologiques et sur les troubles psychosomatiques ( notamment au niveau cardiaque mais aussi sur les troubles fonctionnels digestifs et les troubles dermatologistes)

Le premier cycle : comporte six phases de bases et une phase préalable.

La phase préalable consiste à aider le patient à se mettre dans un état de calme et de tranquillité. C’est le relaxologue qui accompagne le patient avec une voix douce et calme. Par des suggestions et des mots clefs.

Pour Schultz, il s’agit de mettre préalablement l’esprit au repos, avant de procéder à la relaxation du corps.

A chaque séance, le relaxologue reprendra les mots clefs de la séance précédente (le patient s’étant préalablement entraîné chez lui) puis enchaînera sur les suggestions et les mots clefs de la phase suivante.

  • Première phase : Le relaxologue va induire une phase de lourdeur dans les bras et les jambes.
  • Cette première phase permet la relaxation de la musculature striée.

Lors de la première séance, la phase préalable et la première phase sont pratiquées l’une à la suite de l’autre.

  • Deuxième phase le relaxologue va induire de la chaleur dans les bras et les jambes. La deuxième phase permet la vasodilatation et la relaxation des muscles lisses.
  • Troisième phase : le relaxologue invite le patient à se concentrer sur son cœur, pour percevoir le rythme cardiaque, le maintenir à un niveau stable et induire une augmentation du débit cardiaque.
  • Quatrième phase : le relaxologue par des suggestion va inviter le patient à se concentrer sur sa respiration.
  • Cinquième phase : le relaxologue invite le patient à se concentrer sur son plexus solaire et à ressentir la chaleur irradier.
  • Sixième phase : à ce moment la le corps entier est en vasodilatation, le relaxologue va donc suggérer de la fraîcheur au niveau du front pour provoquer une vasoconstriction centrale.

La reprise se fait en trois temps :

  • un temps tonique contraction et relâchement des poings et des pieds, puis des bras et des jambes et de tout le corps
  • respirations amplifiées ( inspirations rapides et expirations fortes)
  • mouvements rapides puis ouverture des yeux.

A la 7ème séance, le relaxologue utilisera uniquement les mots clefs.

La 8ème séance se fera dans le silence, le patient pratiquera seul son training autogène sous la supervision du relaxologue.

Le cycle supérieur

Dans la première étape, le patient apprend à orienter son regard vers un point au milieu du front. cet exercice permet d’approfondir une sensation de déconnexion du monde extérieur.

  • Le premier exercice consiste à laisser venir à la conscience une couleur, c’est la découverte de la couleur propre qui sera associé à un objet.
  • puis lors d’une autre séance, à laisser apparaître de manière spontanée à la conscience des objets du quotidien. Une fois maîtrisé cet exercice, se représenter des concepts généraux comme le bonheur…
  •  La phase suivante consiste, à  vivre dans cet état de déconnexion, le sentiment le plus souhaité de manière la plus intense. C’est la recherche du sentiment propre.
  • L’exercice suivant consiste à se représenter concrètement une personne déterminée, afin  de mieux gérer sa relation aux autres.
  • La dernière étape consiste à  s’observer soi-même, et de se poser la question : « Qu’est ce que je fais de faux? »
  • A ce stade, c’est la capacité d’entrer en contact avec ses propres valeurs existentielles.

 

 

Fermer le menu